Le profil ayurvédique KAPHA

Selon l’Ayurvéda, la constitution qui nous est donnée à la naissance est la Prakriti. Elle se compose des 3 « fonctions intelligentes », ou Doshas (Vata, Pitta et Kapha), dans des proportions différentes, ce qui fait que chacun d’entre nous est unique. Pour plus de renseignements sur les 3 Doshas : Vata, Pitta et Kapha, vous trouverez un article à ce sujet, ici.

Nous avons cependant un ou deux Doshas prédominants. Nous pouvons les reconnaître à travers l’examen de nos caractéristiques physiques, émotionnelles, mentales…

Un bilan ayurvédique permet de faire état de cette Prakriti, ainsi que des déséquilibres (Vikriti) dus à un mode de vie et/ou une alimentation inadaptés. C’est l’examen de la constitution (Prakriti) et des déséquilibres (Vikriti) qui détermine le profil ayurvédique à un instant défini (contexte géographique, climatique, saisonnier, émotionnel, etc…).

L’Ayurvéda définit 7 types de constitution : Vata, Pitta, Kapha, Vata-Pitta, Pitta-Kapha, Vata-Kapha et Vata-Pitta-Kapha. 

Je nous invite à considérer ces constitutions comme des repères pour nous aider à distinguer des caractéristiques qui nous sont propres, sans trop chercher à nous identifier à ces dernières. En effet, la vie est mouvement et nous sommes en évolution constante. Une appréciation ou une solution peuvent être valable aujourd’hui et devenir caduque le lendemain.

Pour élargir vos connaissances ayurvédiques et aiguiser votre sens de l’observation, je vous invite à lire le profil Vata, ici, ainsi que le profil Pitta, ici.

 

Avant d’aborder la constitution Kapha, nous allons un peu parler de Kapha Dosha.

Kapha signifie « le flegme », ou littéralement en sanskrit « ce qui lie les choses entre elles« . Kapha est ce qui colle et qui adhère. Ce Dosha nourrit et produit la substance, la quasi-totalité de notre masse corporelle. Il est le substrat, le récipient qui reçoit et soutient les activités des deux autres Doshas, que sont Vata et Pitta. En effet, sans Kapha, nous serions éparpillés aux quatre vents (Vata Dosha, Ether et air), ou désintégrés par le feu véhiculé par Pitta Dosha (feu et eau).

 

Kapha Dosha assure la stabilité, la cohésion, pendant qu’il soutient le corps et ses activités.

 

Transposé dans le registre des émotions et du mental, Kapha apporte tout le soutien émotionnel dont nous avons besoin pour avancer dans la vie, avec l’amour, la compassion, la patience, la modestie et la capacité à pardonner.

Kapha Dosha est composé des éléments eau (Jala) et terre (Prthvi). Aussi, ses qualités sont : lourd, lent, froid, dense, mou, statique. Kapha Dosha est localisé dans la poitrine, la gorge, la tête, le nez, les sinus, ce explique le fait que le flegme soit produit dans ces endroits là, surtout lorsque Kapha est en excès. En effet, Kapha Dosha produit en excès amène la congestion du fait de l’accumulation de mucosités. Kapha Dosha se trouve également dans le pancréas, l’estomac, la lymphe, la graisse et la langue.

Ce Dosha régit également le sens du goût. Kapha est entre autres localisé dans la langue. L’élément eau (Jala) présent dans Kapha Dosha produit l’humidité dans la cavité buccale et la langue, ce qui nous permet de percevoir les goûts, les textures de ce que nous mettons en bouche. Cette humidité résultant de l’élément eau permet également de relier ces sensations à des émotions, et des souvenirs…

Bien avant la vision, le goût, ainsi que l’odorat sont des sens qui font appel à des mémoires très profondes. De là proviennent les attractions ainsi que les aversions les plus marquées. Le dégoût nous parle de ce dont nous n’avons pas le goût, que nous n’apprécions pas. La majorité des enfants préfèrent les saveurs douces et sucrées (Madhura), car elles nourrissent et aident le corps à se développer, à construire des tissus pour vivre et grandir. Nous nourrir de cette saveur dans des proportions équilibrées, ainsi que de la saveur salée (Lavana) et acide (Amla), favorise naturellement la vie, le développement et la croissance.

Nous apprenons à apprécier les saveurs amères (Tikta), piquantes (Katu) et astringentes (Kashaya) plus tard, quand notre corps a terminé sa croissance et que tous les cycles nécessaires au bon fonctionnement et à l’entretien du métabolisme ont bien été mis en place (système digestif, nerveux, hormonal, reproducteur, etc…). En effet, les saveurs amères, piquantes et astringentes ont un effet réducteur sur les tissus, la circulation… En cela, ces saveurs ne sont pas recommandées alors que le corps est encore en plein développement.

Si vous voulez en savoir plus sur les six saveurs (Rasa) en Ayurvéda, vous trouverez un article ici.

Le premier stade de la digestion est géré par Kapha Dosha qui produit la salivation et la liquéfaction des aliments (article sur les différents stades de la digestion et des Doshas, ici). Aussi, il est très important de cuisiner pour réveiller les sens et donner l’information au corps que nous allons bientôt manger pour nous nourrir (un article à ce sujet, ici).

Kapha Dosha apporte également la notion de plaisir et de satisfaction que nous ressentons après avoir mangé un bon repas. Nous nous sentons bien, apaisés, et il est important de savourer ce moment avant de repartir vers de nouvelles aventures.

 

La constitution Physique

Les personnes Kapha sont de constitution robuste. Elles sont généralement corpulentes, petites, un peu trapues. Leur structure osseuse est plus dense et plus solide que les Vata et les Pitta. Elles sont donc un peu plus lourdes, avec une tendance à l’obésité quand elles sont déséquilibrées. Les articulations sont épaisses, les os ne sont pas proéminents et les muscles peu dessinés (sauf pour les constitutions mixtes Pitta-Kapha, qui bénéficient de la musculature des Pitta et de l’endurance des Kapha. Pour la constitution Pitta, un article ici). Le corps des Kapha est sensuel, généreux et charnu. Il laisse apparaître des courbes et des rondeurs. Leurs épaules et leur poitrine sont larges, bien développées.

Leur peau est blanche, lisse, douce, fraîche et bien hydratée (sauf si Vata est un peu trop passé par là…). Leur teint est blanc et pâle. Les Kapha ont des cheveux épais et brillants qui ont tendance à onduler. La tête et le front sont grands et larges. Le visage est arrondi. Le nez est harmonieux et large. Les sourcils sont denses, touffus. Les yeux sont grands, humides, attirants (un peu comme des yeux de biche), et les lèvres sont épaisses et charnues.

La clé : Tout semble attirer le regard chez les Kapha, aussi ils auront tout intérêt à entretenir leur corps grâce à une activité sportive énergique et régulière qui leur permettra d’entretenir tant la forme que leurs formes, mais aussi de gagner en souplesse et en vitalité tout en étant en contact avec la nature. En effet, les Kapha ont besoin d’être stimulés pour rester en bonne santé, sinon ils risquent de devenir paresseux et de se laisser aller. Ils peuvent très bien s’adonner à des exercices intenses, contrairement aux Vata et aux Pitta qui ne possèdent pas l’endurance des Kapha.

 

Le métabolisme et la digestion

Le feu digestif des Kapha est lent, aussi leur appétit est rapidement satisfait. Il est important pour les Kapha de prendre le temps d’écouter cette sensation de satiété. Dans la majorité des cas, c’est pour des raisons émotionnelles qu’ils vont manger plus que ce dont ils ont besoin. En effet, un Kapha en état de déséquilibre aura tendance à manger plus que de raison pour compenser une journée difficile, ou bien combler un manque affectif, un vide existentiel… Si le scénario vient à se répéter, le feu digestif (Agni) finit par s’affaiblir au point de provoquer des indigestions à répétition, ce qui entraîne de la congestion, ainsi qu’une accumulation de mucus et d’aliments non digérés (Âma). Au lieu d’être évacués, les aliments non digérés stagnent dans le tube digestif et se mélangent aux Doshas en excès. Ils finissent par sortir du tube digestif (Koshta) pour aller s’installer dans les différentes couches de tissus (Dhatu), ce qui risque de générer des pathologies. D’où l’importance d’un feu digestif équilibré, d’une alimentation et d’un comportement alimentaire adaptés au type d’Agni porté par la constitution.

Quand Kapha Dosha est équilibré, la circulation est bonne, chaude, lente et régulière. Les Kapha ont une très bonne endurance, par contre ils mettent un certain temps à démarrer. Le vent et le soleil leur font du bien. Il ont une aversion pour le froid et l’humidité. Ils présentent, en effet, déjà ces qualités dans des proportions importantes dans leur constitution avec les éléments eau et terre.

Le système immunitaire est fort. Cependant, les Kapha sont sujets aux congestions. Ils ont tendance à développer des maladies au niveau du système respiratoire, du fait de la surproduction de mucus dûe à l’augmentation de Kapha Dosha dans l’organisme.

La clé : Les Kapha ont tout intérêt à prendre le temps de manger et de mâcher lentement. Ainsi ils prennent bien le temps de prendre conscience du goût des aliments et de ce qu’ils mangent. Un repas doit durer minimum 20 minutes (sans compter le temps dédié à la préparation et la cuisine) pour tous les types. Ainsi, votre corps prend conscience du fait que vous êtes en train de vous nourrir. Vous avez surement déjà fait l’expérience du sandwich englouti en 5 minutes. Peut être que vous vous sentez calés pendant une heure, mais vous allez avoir faim assez rapidement. C’est pour cela que le premier stade de digestion est aussi important. Aussi, prenez bien le temps de mâcher les aliments que vous avez en bouche avant de les avaler. Si vous êtes habitués à avaler vos aliments sans les mâcher, ajoutez simplement 3 à 4 mastications au début, pour augmenter le nombre jusqu’à liquéfaction des aliments au fur et à mesure.

 

L’alimentation

Les Kapha aiment les saveurs sucrées et douces (Madhura) même si ça ne leur réussit pas vraiment, surtout quand ils sont en train de compenser des carences affectives. C’est là qu’ils vont prendre le plus de poids, parfois même en jetant un simple coup d’œil à un rayon de pâtisserie. En effet, la saveur douce est composée des éléments eau et terre, tout comme l’est Kapha Dosha. Selon le principe du même qui augmente le même, consommer des saveurs douces contribue par conséquent à augmenter Kapha Dosha.

Les saveurs piquantes (Katu), astringentes (Kashaya) et amères (Tikta) sont plus adaptées à leur constitution, les autres saveurs (salées et acides) aidant à construire des tissus qu’ils ont déjà en grande quantité.

De même ils éviteront les aliments gras et huileux, ainsi que les aliments épais et froids, comme le fromage et les produits laitiers qu’ils ont beaucoup de mal à digérer.

La clé : Les saveurs piquantes, astringentes et amères réussissent le mieux aux Kapha. Ils privilégieront les aliments cuits avec des épices, des herbes. Ils auront soin de varier les céréales, les légumes, les légumineuses. Les fruits seront à manger en dehors des repas en respectant un délai de trois heures entre chaque prise alimentaire. Le secret est de manger lentement, en bonne compagnie dans une ambiance chaleureuse (très important pour les Kapha), et de faire des pauses pour laisser monter le rôt. Tant que le rôt ne s’exprime pas, c’est que vous pouvez encore manger. Etre attentif à tous ces petits signes vous permet d’éviter toute congestion qui risque d’entraîner des indigestions, de la fatigue et une perte de tonus après le repas.

 

Le mode de vie

Les Kapha s’épanouissent dans un cadre de vie confortable. Ils apprécient les belles choses et le luxe. Ce sont les raisons qui les amènent à se lancer dans les affaires. Leur activité se caractérise par leur lenteur, leur stabilité et leur régularité. Ils aiment économiser pour se mettre à l’abri en cas de besoins. Ils sont prévenants tant vis à vis d’eux même que des autres.

Les Kapha cherchent autant que possible à s’écarter de toute source de difficulté, de défis et de challenges. Ils n’éprouvent pas vraiment le besoin de voyager car ils se sentent bien auprès de ceux qu’ils aiment. Ils apprécient leur train-train quotidien et leurs habitudes. Ils ont facilement peur de ce qu’ils ne connaissent pas. Aussi ils peuvent être réfractaires au changement. La vie est une succession de cycles. Par conséquent, il est préférable pour qui veut s’adapter tout en conservant son équilibre de se familiariser au lâcher prise pour accepter la nouveauté. Les Kapha gagneront à observer et à se familiariser avec ce mouvement constant en allant se promener dans la nature, se laisser imprégner par le mouvement de l’eau vive (rivières, fleuves), les marées de la mer et de océans, le changement des saisons pour travailler à l’acceptation de ce mouvement avec sérénité, et entrer dans la danse.

La clé : Les Kapha ont généralement du mal à se réveiller le matin. Ils ont tendance à traîner au lit et à procrastiner. Il est préférable pour eux de se lever avant 8h du matin, ainsi ils seront plus en forme. En effet, à partir de 8h jusqu’à 11h, nous sommes dans la tranche horaire Kapha, qui voit les qualités Kapha augmenter (froid, lourd, humide). C’est ce qui explique le fait que les grasses matinées dépassant 8h du matin ne leurs soient pas profitables. En fait, ça les fatigue plus qu’autre chose. Le réveil est lourd et le corps engourdi est difficile à mettre en mouvement. Aussi, les Kapha gagneront à se lever tôt, mais également à éviter de prendre un petit déjeuner pour les mêmes raisons. De même, il est important pour les Kapha de varier les rencontres et les activités de manière à sortir le plus possible d’un mode de vie routinier.

 

Le comportement

Les Kapha sont profondément aimables, gentils, attentionnés, patients et loyaux. Ils sont prudents et très stables psychologiquement (ce qui est loin d’être le cas des types Vata et Pitta qui doivent généralement travailler sur eux mêmes pour se familiariser à ces qualités), ce qui en fait des personnalités rassurantes qui inspirent facilement confiance. Ils ont le sens de l’accueil et du partage. Ils aiment et savent créer des liens, les entretenir. Ils aiment s’entourer d’amis, et sont généralement proches de leur famille, de leur culture et de leur communauté.

Ils ont tendance à être lents, conservateurs, timides et obéissants. Cela tient aux qualités de l’élément terre qui sont : statique, dense, lourd, froid… Ils ont du mal à accepter le changement. En dehors de leurs habitudes, ils peuvent faire preuve d’étroitesse d’esprit. Ils s’attachent facilement et peuvent devenir collants (quand Kapha Dosha est en excès). Ils sont affectueux, mais du fait de leur timidité, ils ont du mal à exprimer leurs émotions, surtout quand ils éprouvent de la colère, car ils ont trop peur de perdre l’estime de ceux à qui ils sont attachés. Ils ont généralement très bonne mémoire et aiment à se remémorer les souvenirs, qu’ils soient plaisants ou non. Le sentiment de sécurité est une priorité pour eux.

La clé : Le facteur confiance est crucial pour le développement harmonieux d’un enfant Kapha. Il a besoin de se sentir aimé et soutenu, pour s’affirmer et prendre sa place. Les rapports de force, les relations dominant-dominé le font fuir, car il sait qu’il est possible de créer des liens de manière à ce que chacun puisse s’exprimer et être à l’aise, et c’est à ce type de relations qu’il aspire profondément. Il est important de respecter cette sensibilité, de l’encourager dans ce sens pour l’aider à construire dès aujourd’hui la société de demain. Cette remarque vaut également pour l’enfant intérieur qui est en chacun d’entre nous, que nous soyons de constitution Kapha, Pitta, Vata, Pitta-Kapha, Vata-Pitta, Vata-Kapha ou Vata-Pitta-Kapha! Et oui, car je vous rappelle que l’age de l’enfance est l’age Kapha, et que nous avons, par conséquent, tous du Kapha en nous. Il est donc important de continuer à le cultiver et de le chérir 🙂 !

 

Rappelez vous qu’une constitution physique Kapha n’est pas forcément l’indice d’un mental Kapha. De plus, la constitution peut être mixte et mélanger deux types comme Pitta Kapha, ou Vata Kapha… Le mental est beaucoup plus léger que le corps, de même les 5 sens sont une émanation subtile des 5 états de la matière. Par exemple le sens de la vision est l’émanation subtile de l’élément feu. Notre mental est beaucoup plus sensible aux modifications de notre environnement, mode de vie, relations… Aussi, il est beaucoup plus mobile que le corps qui est davantage ancré dans la matière.

De même, il est important de faire la part des choses entre une condition équilibrée, et une condition déséquilibrée car aggravée. Par exemple, quand un mental Kapha est équilibré et harmonieux (sattvique), il est calme, paisible, satisfait, stable, loyal, compatissant, indulgent, patient, dévoué, réceptif. Quand il est perturbé (rajasique), il devient avide, matérialiste. Quand il est « tamasique » (de Tamas, obscur), il devient léthargique, apathique, paresseux, jusqu’à devenir insensible.

Vous avez maintenant tout ce qu’il faut pour vous aider à distinguer une constitution Kapha, ou un déséquilibre en Kapha Dosha, à tout point de vue : physique, émotionnel et mental… L’expérience vous permettra d’affiner vos capacités d’observation en utilisant, les qualités, les états de matière (ou éléments) et les Doshas.

Si vous désirez effectuer un bilan pour vous aider à reconnaître votre constitution (Prakriti) et identifier vos déséquilibres (Vikriti), vous pouvez me contacter ici.

2 réflexions sur “Le profil ayurvédique KAPHA”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *