Bien vivre l’été avec l’Âyurveda

Voila l’été ! Voici quelques conseils pour vivre pleinement cette saison tout en étant en accord avec sa constitution et ses spécificités.

Le cycle des Doshas correspond au mouvement de la vie qui se manifeste à travers des phases et des périodes récurrentes avec des caractéristiques spécifiques, comme les 4 saisons par exemple.

Selon ce cycle, l’été est la saison où pitta est en aggravation et vata en légère augmentation, pendant que kapha entre dans une période de diminution après avoir été en aggravation au printemps. Pour rappel, les doshas sont les fonctions biologiques qui ont un champ d’action spécifique dans tout ce qui existe, tant dans notre corps que dans notre environnement. Pour en savoir plus sur les doshas, je vous invite à lire cet article ICI.

Ce cycle, qui obéit à un processus d’augmentation, d’aggravation et de diminution, voit dans le même temps les qualités des éléments composant les doshas suivre la même dynamique : en été, les qualités du dosha pitta sont en aggravation, c’est à dire à leur acmé à ce moment de l’année. Les qualités de ce dosha sont le chaud, l’huileux, le liquide, le mobile, le tranchant, du fait qu’il soit composé des éléments feu et eau. Au même moment, le dosha vata commence son ascension avec ses qualités sèches. Il arrivera à son point culminant au coeur de l’hiver.

L’observation et l’analyse du mouvement et de la transformation des états de la matière ou éléments dans la nature nous permet de comprendre ce que ces changements produisent sur nous-mêmes et notre environnement, et de trouver des solutions pour nous adapter, conserver notre équilibre et vivre au mieux notre vie.

Dans la nature, nous pouvons observer que l’été est une saison chaude avec des températures plus haute qu’au printemps. En hiver, l’élément eau s’était contracté et transformé sous la forme de gel et de neige par l’action du froid hivernal (le froid et le sec étant des qualités vata, en aggravation pendant l’hiver). Au printemps, il a repris sa forme initiale grâce aux températures qui sont remontées petit à petit (avec l’augmentation de pitta). Hydratés en eau, les sols ont regagné en humidité, ce qui, ajouté à l’augmentation de la durée de l’ensoleillement, a favorisé la germination et la pousse des végétaux, etc… En été, sous l’action du soleil et de la chaleur qui augmente, l’eau se réchauffe (et commence à se raréfier du fait de l’assèchement dû à une légère augmentation de vata). Les végétaux produisent des fleurs qui vont se transformer en fruits.

 

 

Ce processus d’augmentation, d’aggravation et de diminution est un processus naturel au sein duquel il convient de trouver notre équilibre pour conserver notre harmonie. L’Âyurveda propose des outils et des pratiques à mettre en place au quotidien pour y parvenir avec le dinacharya (gestes du quotidien, comme le nettoyage des narines à l’eau chaude salée, le bain de bouche à l’huile, etc…) et du ritucharya (pratiques saisonnières, c’est à dire liées aux caractéristiques de la saison).  L’objectif en cette saison aux qualités chaudes, huileuses, liquide, mobiles, tranchantes (du fait de l’aggravation du dosha pitta) est de privilégier tout ce qui présente les qualités contraires dans votre mode de vie et votre alimentation, donc dans le cas présent, tout ce qui possède des qualités rafraîchissantes et apaisantes, selon le principe du même qui augmente le même en Ayurvéda (donc l’opposé diminue).

Il est toutefois recommandé d’ajuster ce principe en fonction de la nature de vos déséquilibres. Par exemple, si vous présentez un excès du dosha pitta (trop de feu : remontées acides, terrains inflammatoires) dans votre organisme, il sera préférable d’éviter les saveurs piquantes et acides, qui ont des qualités trop chaudes pour vous. Si vous souhaitez en savoir plus et en avoir le coeur net, je vous invite à prendre contact avec moi pour faire un bilan, ICI.

 

Voici maintenant quelques conseils pour vivre au mieux cette belle saison estivale :

Rester au frais et éviter les expositions au soleil aux heures pitta (entre 11h et 15h)

Le soleil étant au zénith, il est particulièrement puissant en cette saison, et d’autant plus lors des heures pitta qui se situent entre 11 heures et 15 heures. Comme le même augmente le même en Âyurveda, les qualités chaudes augmentent pitta ce qui risque de l’aggraver si cette qualité venait à trop s’accumuler et donc à favoriser des conditions inflammatoires dans l’organisme. Autant éviter de trop s’exposer pour aider le corps à conserver son énergie et à préserver son équilibre autant que faire se peut. Rester au frais, oui, mais évitez ce qui est trop froid ou même glacé. De même, la climatisation n’est pas recommandée pour les personnes de type vata ou avec un déséquilibre vata car elles sont très sensibles à tous les mouvements d’air surtout si ils sont froids (ce qui risque d’augmenter le déséquilibre). Vous pouvez régulièrement prendre des douches ou vous baigner dans de l’eau fraîche. Après une exposition prolongée au soleil, appliquez de l’huile de coco ou du gel d’aloe vera pour apaiser votre peau.

 

 

Se lever plus tôt, prendre le temps de se reposer, de ne rien faire, et faire des activités apaisantes

Je vous conseille de vous lever plus tôt qu’à l’accoutumée et avant 7 heures du matin pour profiter au mieux de la fraîcheur du matin. Le mieux est de vous réveiller avant le lever du soleil, sinon entre 6 heures et 6h30 maximum.

Évitez les activités qui vont avoir tendance à réchauffer l’organisme ou à trop stimuler vos sens (course, entrainement cardio, sports de combat) au profit de repos (pour vous préparer à la reprise des activités à la rentrée), ou d’activités apaisantes et récréatives, seul(e) ou en bonne compagnie. Le yoga (postures apaisantes), le pranayama avec des techniques de respiration rafraîchissantes, ainsi que la méditation. Vous pouvez également vous faire masser les pieds au bol kansu avec du ghee, ce qui va globalement aider à diminuer les effets du réchauffement de l’été sur votre organisme. Si vous voulez prendre RDV pour un massage, merci de prendre contact avec moi ICI.

Le soir, assistez autant que possible aux couchers de soleil pour vous préparer à une bonne nuit de sommeil. Vous êtes également invités à vous faire des ballades à la lumière de la pleine lune (qui a aussi des vertus rafraîchissantes). Vous pouvez également vous aider de pierres qui vont vous apporter de la douceur et du calme, comme la pierre de lune, la sélénite, la howlite, le quartz, mais aussi les pierres roses (quartz rose, rhodonite, rhodochrosite), les pierres vertes telles que l’aventurine, l’amazonite, la malachite, les pierres de couleur bleues à violettes (sodalite, lapis lazuli, calcédoine, améthyste). Par contre, évitez les pierres de couleur rouge qui sont trop dynamisantes en cette saison. Enfin, vous pouvez également diffuser des huiles essentielles telles que la lavande, le santal alba, la camomille romaine, la marjolaine.

Manger des aliments à température ambiante avec des épices équilibrantes et rafraîchissantes

En ce qui concerne l’alimentation, il est préférable de privilégier les aliments à température ambiante. Vous pouvez manger des salades faites à base de céréales et de légumes cuits que vous avez laissé refroidir. Quand vous sortez un aliment du réfrigérateur, laissez pauser de manière à ce que l’aliment retrouve une température normale. La consommation de ghee est particulièrement indiquée en cette saison puisqu’il aide à baisser l’acidité et les conditions inflammatoires dans le corps.

Évitez les aliments glacés comme trop chauds, ainsi que les aliments gras et frits qui ont tendance à augmenter le dosha pitta. De même, diminuez les aliments à saveur acide et piquante (tout ce qui est vinaigré, fermenté, pimenté, ainsi que les épices trop chaudes).

Les types vata éviteront les crudités. Les épices à privilégier sont le fenouil, la coriandre, le cumin, la cardamome. Vous pouvez ajouter des herbes fraîches comme la coriandre, la menthe poivrée. Les fruits sont bienvenus, à consommer entre les repas ou en début de repas.

Pour ce qui est des boissons, évitez les excitants type café, alcools (qui réchauffent et assèchent) au profit d’eau à température ambiante que vous pouvez à la fois purifier et parfumer avec du concombre, de la menthe, de la rose ou de l’hibiscus. Vous pouvez aussi vous laisser tenter par de l’eau de coco, ou du jus d’aloe vera pour leurs vertus rafraîchissantes. Par contre, prenez bien soin d’éviter les glaçons qui vont littéralement éteindre le feu digestif.

 

 

Voilà, j’espère que cet article vous a aidé à y voir plus clair et à prendre de bonnes résolutions pour passer une saison estivale idéale. Je vous souhaite un très bon été et me tiens à votre disposition pour répondre à toute question de votre part 🙂 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *